des affrontements entre citoyens et police sont signalés à Kherrata

IMG_87461-1300x866

La situation était très tendue durant la matinée de ce mercredi 1 septembre dans la ville de Kherrata (Est de Béjaia), où des affrontements ont eu lieu jusqu’en milieu de la journée, entre des manifestants et des jeunes et les éléments de la police anti-émeutes, suite à une tentative de rassemblement à la place du 22 février.

Selon des témoignages recueillis sur place, « un rassemblement prévu ce matin à la place du 22 février a été empêché par les forces de l’ordre. Peu avant son début, la place a investi les lieux et a fait évacué la place ». Selon nos sources, plusieurs militants du Hirak ont été interpellés, dont Farouk Oucheni, Amrane Bachir et Belaout Mustapha.

Par ailleurs, des témoins ont signalé que le rassemblement en question a été « organisé par des militants du Hirak en soutien aux détenus d’opinion », mais aussi en guise de protestation contre « la convocation de certains militants par la police, dont les organisateurs de la marche qui s’est tenu samedi dernier à la même ville ».

A l’heure où nous mettons sous presse, la situation reste quelque peu tendue à Kherrata, car des mouvements qui risquent de prendre de l’ampleur, sont signalés sur les réseaux sociaux.

اضف تعليق


تعليقات الزوار

الجزائر تايمز فيسبوك