Le slogan Moukhabarat Irahabia !

IMG_87461-1300x866

Le slogan moukhabarat irhabia persiste dans les marches hebdomadaires et est repris par des centaines de milliers de personnes dans les différentes villes du pays. Comment expliquer cette hostilité de la population vis-à-vis d’un service de l’Etat supposé protéger la nation de menées subversives étrangères?

Elle s’explique par les interventions illégales de ce service dans le champ politique, en premier lieu la répression des libertés garanties par la constitution.

Quelle est l’image du DRS auprès de la population? Qu’elle soit fausse ou réelle, il est important de savoir comment est perçu le DRS. Le DRS est perçu comme un service de l’armée composé de militaires habillés en civils qui abusent de leur autorité pour se comporter en haggarines.

L’image que retiennent d’eux les gens est celle de quatre individus qui fracassent une porte d’appartement à 2h du matin, qui poussent à terre une mère apeurée et réveillant des enfants en pleurs pour arrêter un journaliste qui aurait écrit un article sur une affaire de corruption.

Le jeune homme est emmené dans des locaux de l’armée pour être torturé. Le général qui dirige ce service est membre de l’Etat-Major, au côté du chef des forces terrestres, du chef de l’aviation, de la marine, de la logistique, etc. Le comportement de ses subordonnés indique qu’il est le supérieur de fonctionnaires qui violent les lois de l’Etat.

Ce qui veut dire qu’il y a un membre de l’Etat-Major, au grade de général, dont la fonction est de violer régulièrement les lois de la l’Etat et de piétiner quotidiennement la constitution. Ce qui est insupportable, c’est que les autres membres de l’Etat-Major, dont il salit l’honneur, le protègent. Ils se rendent complices d’actes arbitraires qu’ils savent contraires à la bravoure du militaire. Mais pourquoi un syndicaliste ou un journaliste qui menace l’ordre public est arrêté par les services de l’armée?

L’Etat a des instituons pour cette fonction: la gendarmerie et la police. Ces forces de l’ordre peuvent arrêter quelqu’un publiquement durant le jour sur la base d’un mandat délivré par le juge. Que vient faire ici le DRS qui s’interpose entre le peuple et son armée? Le commandement militaire doit écouter la population qui demande la réorganisation des services secrets pour les limiter à leur vocation d’espionnage et de contre-espionnage.

C’est dans l’intérêt de l’ordre public et de l’armée. Il est urgent que l’Etat-Major annonce la dissolution des services secrets qui s’occupent de la presse et des partis et qui ne respectent pas les magistrats. Le slogan moukhabarat irhabia cessera lorsque les généraux auront écouté la nation qui ne cherche qu’à être fière d’eux. A travers ce slogan, la nation leur rappelle qu’ils servent une armée créée par les colonels Lotfi, Amirouche et Ben Boulaid pour citer quelques noms de martyrs.

Par Lahouari Addi, Sociologue, écrivain et politologue

اضف تعليق


تعليقات الزوار

الجزائر تايمز فيسبوك