Omar Rebrab explique les raisons de la pénurie d’huile de table

IMG_87461-1300x866

L’Algérie fait face, depuis quelques semaines, à une pénurie d’huile de table au niveau national. De leur côté, les responsables du groupe Cevital ont réfuté tout manque du produit ou pénurie d’approvisionnement du marché national. Le groupe industriel dément aussi avoir appliqué une augmentation des prix, contrairement aux détaillants.

Interrogé par le quotidien arabophone Echorouk, le vice-président du groupe agroalimentaire Cevital, Omar Rebrab, a indiqué que la production de l’huile, qui a « atteint 700 000 tonnes », n’avait connu « aucune réduction ces dernières semaines ». Et de souligner que « le stock actuel est suffisant pour approvisionner le marché national, ainsi que le reste des concessionnaires actifs sur le marché ».

Sur la hausse des prix de ce produit de première nécessité, Omar Rebrab a assuré que « Cevital n’avait appliqué aucune augmentation ». Et d’ajouter que « de grandes quantités d’huile sont disponibles, selon les prix réglementés dans le décret publié par le ministère du Commerce », tout en insistant qu’« au niveau de Cevital, nous n’assistons à aucune pénurie d’approvisionnement ni à une augmentation des prix ».

Bientôt la fin de la pénurie d’huile de table ?

Le vice-président du groupe Cevital a estimé que le problème de la crise d’huile était le fait des « grossistes qui refusent d’acheter les quantités habituelles d’huile et font pression pour traiter sans facture avec le groupe Cevital ». Ce que Omar Rebrab juge « incompatible avec les récentes instructions du ministère du Commerce, qui a souligné la nécessité de facturer toutes les opérations ».

Une crise accentuée, fait aussi remarquer Omar Rebrab, « en un temps record par les rumeurs circulant des pages des réseaux sociaux et confirmant une pénurie aiguë de cette denrée, incitant les citoyens à en acheter de grandes quantités et à vider les magasins de détail ».

Toutefois, le fils d’Issad Rebrab prévoit un retour à la normale dans les prochaines semaines : « Durant le mois de Ramadhan, nous n’enregistrerons aucune pénurie d’huile de table, et Cevital cherchera à lancer de nouvelles variétés d’huiles comestibles », ce qui finira, selon lui, par résoudre la crise.

اضف تعليق


تعليقات الزوار

الجزائر تايمز فيسبوك