Dénonçant l’agression des juges à Oran : le syndicat des magistrats réclame le départ de Zeghmati

IMG_87461-1300x866

Le Syndicat National des Magistrats (SNM) dénonce « le dérapage dangereux » qui s’est produit aujourd’hui 03 novembre à la cour d’Oran, et annonce « la suspension de toute négociation avec la tutelle jusqu’au départ de ministre de la justice Belkacem Zeghmati ».

Face à « cette mascarade » le SNM dénonce « le dérapage dangereux qui s’est produit aujourd’hui à la cour d’Oran, en faisant appel à la force publique et aux forces anti-émeutes contre les magistrats » tout en précisant que cette violence « a causé des blessures dangereuse ».

Le SNM dénonce « l’atteinte aux franchises des bâtiments des institution judiciaires conformément aux conventions internationales en temps de paix et de guerre » précisant que « ce qui s’est passé aujourd’hui est contradictoire aux discours officiels du ministère qui prétend la médiation ».

Face à la violence, le SNM se réserve « le droit de faire recours aux procédures légales nécessaires contre les responsables de cette mascarade ».

Le Club des magistrats a dénoncé quant à lui « un comportement lâche ».

Pour rappel, les magistrats entrent dans la deuxième semaine de grève illimitée suivie à 98%, pour demander « la libération de la justice de toutes les pressions » conclu le SNM.

اضف تعليق


تعليقات الزوار

الجزائر تايمز فيسبوك