تحقيق في فضيحة فساد كبرى بـ 6 مليارات دولار تورط فيها أويحيى وسلال

IMG_87461-1300x866

فتحت السلطات الجزائرية المختصة تحقيقا في ملف الفساد في مشروع "دنيا بارك"، وهو المشروع الذي كلف الخزينة العمومية خسائر كبيرة تقدر حسب مطلعين عليها بـ 6 مليارات دولار والمبلغ مرشح للارتفاع بقيمة مليار دولار عن كل عام، في شكل تعويضات مفروضة على الحكومة الجزائرية لصالح "الشركة الإماراتية للاستثمار" عن عدم تنفيذ الأحكام القضائية الدولية المتعلقة بالقضية.

و ستجر فضيحة "دنيا بارك" العديد من وزراء السياحة والبيئة إلى قاضي التحقيق، سواء كمتهمين أو كشهود إلى جانب الوزير الأول السابق أحمد أويحيى وسلفه عبد المالك سلال.

ومشروع "دنيا بارك"، المتنزه الواقع غرب العاصمة، والذي تقدر ميزانيته الإجمالية بـ 2.5 مليار دولار، ما زال خاليا من الزوار بعد 16 سنة من انطلاقه بسبب عدم استكمال إنجاز مرافقه على مساحة 800 هكتار، خاصة أنه كان يفترض أن يضم سلسلة من الحدائق والمساحات الخضراء، إلا أن الحلم لم يتحقق بسبب تحويل المنتجع الكبير إلى محلات للوجبات السريعة، قبل أن يتم إغلاقها.

ح.سطايفي للجزائر تايمز


اضف تعليق


تعليقات الزوار

  1. six milliards de dollars rien que ça jamais ils ne se sont autant enrechis que du temps de sa fakhamatouhaut le café de 3ammi mou7 il y'avait plein de pognon dans les caisses et le rais avait la tête ailleurs ce jour là il n'était pas comme a l'accoutumée au téléphone avec son meilleur ami Brahim de Tindouf mais occupé par une tractations diplomatique personnel une histoire de quelques chkaras en échange de la reconnaissance de la rasd sa priorité sauver d'abord le Polisario de la noyade le pays survivra a sa faillite après tout il n'en est pas a sa première et tant qu'il reste du pétrole et du gaz au fond des cuves de la sonatrach il se rattrapera avec ce qui reste et ils n'ont pas résisté à la tentation de se remplir les fouilles c'est pas étonnant que les caisses soient vides et désertes et 1000 milliards de dollars de perte l'ardoise du siècle le prix de l'insouciance et comme disait l'autre si tu trouve qui tu n'a pas assez de tes casseroles achète toi des gamelles plus elles sont nombre uses plus elles sont folles plus elles rigolent

  2. il était bien entouré dans son épicerie sa fakhamatou par une fine équipe de picpokets des mecs a fouiller tous les soirs avant qu'ils ne quittent le boulot ils sont capables d'embarquer tout le mobilier de l'entreprise la chaise roulante du rais comprise et on comprend pourquoi il ne l'a quittait jamais même la nuit et pourquoi il avait toujours sa main droite posée sur sa poche revolver de peur de se faire chourrer son portefeuille surtout avec le Gallab dimino et harrak Al marmita ça sentait le cramé et l'autre qui passait ses heures a touiller ses yaourts de peur qu'ils prennent et durcissent comme du plâtre quand a moul l'autoroute n'en parlons pas il passait la plupart de son temps à colmater les brèches et les fissures en tout cas c'était pas jojo dans la boutique une ambiance tendue jusqu'à la rupture débridée de temps en temps par le taulier par des blagues bien a lui histoire de détendre l'atmosphère quelques peu électrique ce qui ne les a pas empêché de partir avec le pognon de la caisse sous sa barbe et son nez ils étaient peut être de mèche avec un de ses proches pour tromper sa vigilance et aller se faire du blé ailleurs et investir dans la pierre le meilleur des placements et des blanchiments la meilleure des retraites après leur séjour au Palace d'el Harrach ou ils purgent le trop plein de gaz et reprendre des forces en prévision d'une compagne présidentielle qui sait tout est possible surtout que le gaïd est en train de bitumer la route qui mène au palais de la mouradia et il a déjà sa petite idée de l'heureux élu qui va l'empreinter a bord d'un blindé et il lui servira de témoin et d'aumônier et il n'aura qu'à embrasser la mariée elle sera toute a lui enfin presque aux trois quarts plus le tabouret et quatre mandats et plus si affinités avec la marraine de la mariée la grande muette le mariage le plus militairement arrangé et sans aucun coup de feu ni tirs de sommations dans les annales de l'histoire

  3. atmosphère atmosphère avec ces zozos et leurs mines au bronzage intégral en frou frou a el Harrach elle règne une ambiance de la cage aux folles

  4. six milliards de dollars dites vous ce n'est pas un détournement ou une simple attaque de diligence ou vol de sac a main de vieilles dames mais un vrai casse au bazooka leur place n'est pas a el Harrach mais a Alcatraz ou en Guyane dans les mines de sel

الجزائر تايمز فيسبوك