Un jeune journaliste brutalisé dans un commissariat à Annaba

IMG_87461-1300x866

L’humiliation humaine semble devenir une ligne de conduite dans les commissariats en Algérie. Un jeune activiste et journaliste local d’Annaba a subi hier « La Question ». Mustapha Bendjama a été sauvagement réprimé dans l’après midi de ce Vendredi par les éléments des renseignements généraux.

Selon Algérie-Part qui a révélé l’information, le journaliste Mustapha Bendjama a été arrêté de manière brutale par 8 agents des renseignements généraux (RG). Conduit vers le commissariat du 2e arrondissement relevant de la ville d’Annaba, les policiers l’ont soumis à la question en lui faisant subir toute sorte de violence et d’humiliation.

« J’ai été contraint par la force à me déshabiller. J’ai été même obligé à me dénuder. Ils m’ont contraint à tout enlever y compris mes sous-vêtements », témoigne Mustapha Bendjama à Algérie-Part en ajoutant « J’ai été auditionné jusqu’à 19 H. Ils ont réquisitionné mon smartphone pour lire toutes mes conversations sur Facebook. Ils m’ont sorti toutes les photos me montrant en train de manifester en brandissant le drapeau amazigh ».

Abdelhamid Laïbi

اضف تعليق


تعليقات الزوار

الجزائر تايمز فيسبوك