Diffusion d’une lettre ouverte contre les fils de Gaïd Salah et Tliba

IMG_87461-1300x866

Nous publions ici cette lettre ouverte écrite par des citoyens algériens de la ville de Annaba qui ont décidé de dénoncer les fils du général major Gaïd Salah, l’homme fort actuel en Algérie, ainsi que leur associé Bahaeddine Tliba. Les accusations sont extrêmement graves et nécessitent effectivement une enquête judiciaire sérieuse et déterminée afin d’y voir plus clair. À la lumière des ces accusations qui restent à vérifier, on ne peut qu’en déduire et comprendre la volonté de Gaïd Salah de se maintenir au pouvoir, sinon ses enfants se retrouveraient vite dans de sales draps. Il est aussi à se demander pourquoi Monsieur Bahaeddine Tliba n’a toujours pas été inquiété par la justice malgré les nombreuses casseroles qu’il traîne ?

LETTRE OUVERTE CONTRE LES FILS  DE  GAID SALAH ET LEUR ASSOCIÉ BAHAEDDINE TLIBA

À Monsieur le procureur de la république .

Objet : Dénonciation et demande d’ouverture d’une enquête.
Nous, citoyens de Annaba, excédés par l’ampleur de la vermine qui sévit dans notre wilaya, nous nous retournons vers votre excellence, pour demander votre intervention afin de faire cesser le pillage et la spoliation des richesses du pays par un groupe qui se croit au dessus des lois.
Ce groupe est constitué des enfants du chef d’état-major GAID SALAH et de leur illustre associé, l’ex-narcotrafiquant BAHAEDDINE TLIBA, connu des milieux de la drogue, devenu député de Annaba et vice président de l’APN pour le malheur de l’Algérie.
Les fils de GAID SALAH qui conçoivent la wilaya de Annaba comme leur propriété privée, imposent chaque jour davantage leur diktat à toutes les instances publiques, s’octroyant un pouvoir immense dont ils usent et abusent avec une insolence affichée et en toute impunité.
Les cadres de l’administration subissent toutes sortes de harcèlement et sont soumis en permanence à des intimidations. Les plus honnêtes qui refusent de se plier aux exigences de cette mafia, se voient écartés de leurs postes et paient très cher leur désobéissance.
Ces agissements et ces manigances orchestrés par ce sinistre groupe de malfaiteurs, sont connus de toute la population de Annaba qui, malheureusement, démunie de tout pouvoir, assiste impuissante au massacre sans avoir les capacités de les freiner ou de les arrêter.
Ces voyous proposent leurs « services » pour toute intervention au niveau des différentes institutions ou pour, soi-disant faciliter le règlement d’un tel ou tel problème, moyennant des sommes d’argent.
Ces pratiques maffieuses additionnées aux biens acquis illicitement, leur ont permis d’accumuler des richesses colossales à l’instar des projets immobiliers initiés dans les sites les plus prisés de la wilaya de Annaba. Il s’agit de :
• Un centre commercial situé en plein centre ville, en face de l’ancienne gare routière.
Ce projet qui appartient aux enfants de GAID SALAH, a été édifié sur un terrain domanial, réalisé par une entreprise publique, à savoir BATIMETAL, financé par l’ami et associé BAHAEDDINE (à moindre coût bien sûr grâce aux abus de biens sociaux adoptés par l’autre ami, l’ex-PDG de BATIMETAL).
Ce projet qui a connu un avancement considérable est déjà très fructueux de par les profits générés : Location de plusieurs étages pour une grande banque, location de bureaux pour l’opérateur téléphonique OOREDOO…
• Le second projet et non des moindres est une véritable poule aux œufs d’or. Il permettra à ces voyous de s’enrichir à coups de milliers de milliards.
Ce projet, appelé résidence « El Bahae », une pseudo dénomination servant de façade pour camoufler les propriétaires, est érigé sur un terrain ayant appartenu en partie à une pauvre femme, spoliée dans l’indifférence totale, et sur une autre partie en tant que terrain domanial.
Il occupe une position stratégique ; dans un carrefour central en amorçant la montée vers Seraidji.
Ce projet était conclu entre 4 parties :
– Les enfants de GAID SALAH (qui apportent la protection et le pouvoir d’accéder à tous les avantages en toute illégalité)
– Le sinistre BAHAEDDINE TLIBA (d’où le nom de la résidence). Ce député a voulu s’acheter une respectabilité en intégrant, grâce à ses pratiques douteuses, cette honorable institution qu’est l’APN, mais, au lieu d’apporter des projets de développement pour la population de Annaba, il s’est enrichi fallacieusement encore et encore.
– Le fils de l’ex-Wali de Annaba, EL GHAZI qui a été écarté dès que son père a quitté son poste au sein de la Wilaya (le père avait facilité l’octroi du terrain)
– Le beau frère de l’ex-Ministre de l’intérieur OULD KABLIA, lui aussi écarté dès que son parent a été limogé de son poste.
C’est dire que ces « voyous » n’épargnent même pas leurs propres acolytes dès que ces derniers ne pèsent plus sur la balance.
Un crédit d’environ 200 milliards a été accordé par une banque publique à ce projet. Celui-ci génère actuellement des profits qui se chiffrent à des milliers de milliards (prix des logements : 40 millions de DA l’unité, il y a environ 360 logements, sans compter le prix des commerces) mais comme ces énergumènes inqualifiables n’arrivent pas à assouvir leur appétit du gain facile, ils sont actuellement en train de convoiter le terrain qui est situé en face.
Ce terrain dénommé « El Mhaaffer » était occupé par des bidonvilles. Les pauvres occupants de ces habitations précaires ont été évacués manu militari pour que ce terrain puisse servir d’appât pour ces prédateurs. D’ailleurs, il est actuellement gardé par une brigade de la police nationale pour le sécuriser au profit de son acquéreur final (les fils de GAID SALAH).
Comment ne peut-on pas devenir milliardaire aussi facilement lorsqu’on acquiert un terrain à bâtir, propriété de l’état sans en payer le prix. Un terrain dont la valeur vénale est inestimable. Dans un pays de droit, il aurait fait l’objet d’une vente au plus offrant afin de préserver l’intérêt de l’état.
Pourquoi ne permet-on pas ces facilitations aux autres Algériens comme nous qui œuvrons de toutes nos forces pour trouver un simple travail et nous n’y arrivons même pas ?
À cela, il faudra retenir que ce projet a été réalisé à moindre coût grâce à l’AMI, qui a su se montrer généreux en accordant des prix bonifiés. Eh OUI, c’est encore BATIMETAL qui a réalisé le projet avec des prix insignifiants mais en contrepartie, elle s’est vu attribuer de gré à gré, un contrat colossal à TINDOUF avec des prix qui compensent largement la différence, passé avec l’armée. Évidemment, ceci n’aurait pas été possible sans le « PAPA » qui occupe le plus haut poste de la hiérarchie militaire, en l’occurrence GAID SALAH.
Qui aurait pu ordonner aux différents hauts gradés de l’institution d’exécuter les instructions sans broncher ?
Voici comment, encore une fois, l’argent public a été subtilisé pour financer un projet privé en toute impunité et au mépris de toutes les lois, mais dans cette entreprise de malfaiteurs, on se rend service mutuellement. Évidemment, la récompense ne s’est pas fait attendre puisque cet ex-PDG s’est vu propulsé au rang de « Super Ministre » avec l’obligation de continuer son œuvre, à savoir, servir ses maîtres.
Cette opération détient tous les avantages pour être JUTEUSE. Elle a permis à ses promoteurs d’amasser des gains gigantesques, mais pensez vous que ce sont les seules affaires ou l’argent coule à flots ?
Et bien non, il faut citer aussi les autres gisements producteurs de lingots d’or, les projets industriels infiniment plus rentables, à savoir :
• Une cimenterie qui produit 4 millions de tonnes à Biskra, ou l’associé n’est autre qu’un ex-steward d’Air Algérie. Coût de l’investissement : 500 millions d’euros (environ 60 milliards de dinars), un chiffre dont les « zéros » ne se terminent pas.
Évidemment, la source de financement de ce projet pharaonique n’est autre que les « banques publiques », ce n’est certainement pas avec les économies de ce pauvre steward, aux déboires judiciaires connus, devenu extrêmement riche, qu’on a pu monter une telle affaire. Son nom sert pour camoufler la gabegie et les vrais propriétaires, en l’occurrence, les fils de GAID SALAH.
Et comme ces personnages arrogants, avides de pouvoir et d’argent manquent manifestement d’intelligence, ils nous offrent sur un plateau en or, la preuve palpable pour illustrer la véracité de ces informations. En effet, peut-on avoir une meilleure preuve ostentatoire que le cordon de sécurité qui est déployé pour assurer la protection de ce site mais aussi de l’immense base logistique attenante, constituée d’un contingent d’environ un millier de militaires.
Qui peut se permettre un tel abus, à savoir, utiliser encore une fois les institutions de l’état pour assouvir des désirs personnels et privés, piétinant de fait la dignité de nos valeureux soldats qui se retrouvent engagés contre leur gré, dans un service occulte au lieu de servir leur pays.
Cette initiative n’aurait pas été possible sans la connivence du chef de région de la 4eme Région Militaire qui officie sous les ordres du précieux « PAPA » GAID SALAH.
• Enfin, il faudra rajouter :
– Les carrières d’agrégats et d’argile totalisant plusieurs hectares, attribuées par le Ministère de l’industrie et des Mines,
– Les différentes sablières exploitées sans aucun versement à l’état, de droits et taxes.
L’affairisme, l’accaparement des biens de l’état, les abus de toutes sortes, les passe-droits sont autant d’ingrédients qui ont permis ce fabuleux enrichissement illégal de ces célèbres enfants de GAID SALAH.
Ces prédateurs qui croient opérer dans l’ombre sont connus de toute la population Annabie qui les vomit et qui ne supporte plus d’entendre parler de leurs ignobles procédés.
L’étendue de la richesse accumulée par ces voyous est une provocation envers ces jeunes chômeurs, souvent diplômés et dont nous faisons partie, qui ne cherchent qu’à quitter le pays, quitte à mourir en mer (harragas).
Nos parents qui se sont battus durant toute une vie en faisant tous les sacrifices pour nous assurer une instruction qui nous permettrait d’accéder à un avenir meilleur, sont déçus par autant d’injustice, de misère et d’humiliation à notre égard.
Nous sommes tous dégoûtés par le gavage de ces malfaiteurs et leurs acolytes qui ne cessent de s’enrichir sur le dos du peuple au moment où, nous, pauvres citoyens, n’arrivons même pas à bénéficier d’un logement décent ou un travail qui nous permettrait de vivre honorablement.
Nous, peuple de Annaba, fatigué de la turpitude de ces nuisibles fils de GAID SALAH, aspirons à vivre dans la paix et la sérénité certes mais aussi dans la dignité, pour cela, nous revendiquons profondément que justice soit faite, que ces morbides personnages soient jugés pour le pillage et le crime économique commis.
Le mépris qui nous est voué n’est plus supportable. La sévère crise économique que traverse le pays, ressentie intensément dans notre ville, aggrave chaque jour les tensions sociales. La situation est explosive !
Nous vous demandons solennellement de diligenter une enquête sur les faits avérés .
Nous sommes révoltés et exacerbés par la perversité de ces personnages, par leurs magouilles malsaines. Nous ne pouvons plus rester silencieux, nous faisons appel à votre autorité en votre qualité de Magistrat procureur de la république  pour combattre ces inégalités et cette abjection afin de préserver l’égalité des chances entre vos citoyens et par voie de conséquence, l’état de droit dont vous avez été un fervent défenseur.
Les signes d’un ras le bol commencent à se faire sentir au sein des jeunes. Notre grande colère nous pousse à déclencher un mouvement de protestation, malheureusement, il y a un risque réel de dérapage, de mise à feu et à sang d’une ville aussi stratégique que Annaba, ô combien chère à nos cœurs.
Nous voulons éviter une situation exceptionnelle qui pourrait s’avérer dramatique, c’est pour cela que nous avons eu recours à vous en espérant que notre requête sera suivie d’effet.

اضف تعليق


تعليقات الزوار

  1. سؤال بريئ جدا...........كم مؤخرة يملكها هذا البغل  ( طليب  )أكرمكم الله....

الجزائر تايمز فيسبوك