Le chanteur kabyle Ali Halli n’est plus

IMG_87461-1300x866

Le chanteur kabyle Ali Halli, auteur de la célèbre et immortelle chanson : « Yedjayid jeddi abernous », éditée au début des années soixante-dix, est décédé vendredi 23 novembre 2018 dans un hôpital en France. La nouvelle a jeté l’émoi et la consternation dans le milieu artistique kabyle car Ali Halli jouissait d’une grande estime.

Ainsi, moins d’une semaine après le décès d’un autre chanteur kabyle de la même génération, en l’occurrence, Mohamed Sekat, Ali Halli a tiré, à son tour, sa révérence laissant un autre vide difficile à combler car, chaque chanteur des générations des années soixante-dix et quatre-vingt qui part, est irremplaçable, en l’absence de relève dans le domaine de la chanson kabyle, surtout depuis le début des années 2000.

Ali Halli est décédé ce vendredi dans un hôpital de Montpellier en France, a-t-on appris. Ali Halli est décédé à l’âge de soixante-trois ans après une longue maladie. Il sera enterré dans son village natal : Ath Boughardane, dans la commune d’Assi Youcef (daira de Boghni). La date de son enterrement sera communiquée à nos lecteurs dès qu’elle sera rendue publique par les proches du défunt.

Tarik Haddouche

 


اضف تعليق


تعليقات الزوار

الجزائر تايمز فيسبوك