Algérie : Alerte au choléra et grande panique

IMG_87461-1300x866

Depuis quarante-huit heures et plus particulièrement depuis vingt-quatre heures, les algériens des wilayas du nord sont gagnés par une grande panique suite à l’apparition de dizaines de cas avérés de choléra. Un homme âgé de quarante-six ans,  est mort après avoir été atteint de cette dangereuse maladie dans la wilaya de Blida. La victime décédée est originaire e la wilaya de Blida, à 150 kilomètres à l’ouest de Tizi Ouzou.

C’est donc la panique générale dans la société après que cette maladie soit revenue suite à une disparition de plus de vingt-deux ans, les derniers cas enregistrés remontant à l’année 1996, faut-il le rappeler. De son côté, des responsables du ministère de la Santé ont déclaré une alerte générale notamment au niveau des wilayas où les cas sont confirmés officiellement à savoir : Alger, Blida, Tipaza et Bouira.

En revanche, sur les 88 cas suspectés, on a dénombré 41 cas de choléra confirmé à 100 %. Les tout premiers cas de cette épidémie mortelle ont été signalés le 20 août dernier et ont été enregistrés dans la wilaya de Blida. L’Institut Pasteur d’Alger avait écarté, dans un premier temps sans doute afin d’éviter que la population soit gagnée par la panique, la possibilité qu’il s’agisse de choléra avant de se rétracter plus tard et d’évoquer clairement le choléra.

Les cinq premiers malades, appartenant à la même famille, ont été enregistrés donc dans un village de Blida avant qu’une autre famille de Baraki, à Alger, n’en soit contaminée après avoir rendu visite à une autre famille dont les membres sont atteints de choléra dans la wilaya de Blida. Puis d’autres malades sont venus s’y greffer pour atteindre, en ce jeudi 23 août, les 88 cas suspects dont 41 cas avérés. Jusqu’à jeudi dernier à 17 heures, aucun cas de choléra n’a été signalé dans les wilayas de Bgayet et Tizi Ouzou.

En revanche, cinquante cas ont été enregistrés dans la seule wilaya de Blida, ont révélé les responsables concernés du ministère de la Santé qui ont convoqué toute la presse nationale au niveau du siège du ministère pour communiquer longuement et en direct pendant des heures mais aussi  sensibiliser la population sur les mesures à prendre en cas de suspicion de l’apparition de cette maladie facilement transmissible notamment au toucher.

Tahar Khellaf

اضف تعليق


تعليقات الزوار

الجزائر تايمز فيسبوك