Algériens, entre choléra et racisme envers les »Noirs africains »

IMG_87461-1300x866

La maladie du choléra qui touche certaines régions d’Algérie a provoqué une panique générale en Algérie, mais aussi chez les pays voisins. Plusieurs pays africains ont conseillé à leurs ressortissants de ne pas se rendre en Algérie, à l’image du Mali et du Niger. Une réaction tout à fait ordinaire et surtout logique. Le choléra est une maladie très dangereuse et surtout contagieuse. Le comble, même face au choléra les Algériens ne cachent pas leur racisme envers les Noirs africains. « Même le Mali et le Niger évitent de se rendre en Algérie », lit-on sur les réseaux sociaux et certains titres de la presse algérienne. Une réaction purement racistes envers des citoyens africains.

Une bonne partie des Algériens considèrent les Noirs Africains comme des citoyens de seconde souche. Certes, se sont des pays pauvres, mais ils sont des Africains comme nous. Surtout ils sont plus propres que les Algériens. C’est une réalité. D’ailleurs, le choléra a fait son apparition en Algérie et pas au Mali ou au Niger. Le racisme des Algériens est assumés par ces derniers. Ils ignorent encore que des Maliens, des Sénégalais et autres Africains, sont plus instruits que les Algériens, plus propres et mènent une vie aisée mieux qu’eux.

Les Algériens ne se sentent pas Africains. Ils affirment qu’ils sont « Arabes », un monde virtuel, et non « Africains ». Les Algériens ont un complexe de supériorité envers les Africains pour des raisons qui restent mystérieuse.

Ravah Amokrane

اضف تعليق


تعليقات الزوار

  1. amokrane, tu es racistes avec toi même connard

الجزائر تايمز فيسبوك