Le 05 octobre 1988, Khaled Nezzar ordonna de tirer sur les foules

IMG_87461-1300x866

29 ans sont déjà passés depuis que les troupes de l’armée Algérienne étaient dans la rue pour tirer sur les civils. C’était le 05 octobre 1988. Le général Khaled Nezzar, ancien sous officier de l’armée Française durant la guerre de libération, a donné le feu vert aux militaires de tirer sur les manifestants à Alger. Plus de 500 personnes, manifestants civils, ont trouvé la mort. Les militaires ont tiré à balles réelles.

Un événement sanguinaire qui reste toujours impuni, alors que le commendataire est toujours en vie. Les crimes d’Etat du 05 octobre 1988 resteront toujours impunis. Khaled Nezzar ne s’arrête pas là. Durant toute la décennie dite noire, il commettra d’autres crimes. Il est cité même dans plusieurs affaires de tortures. Khaled Nezzar et ses amis militaires ont tout fait à l’époque pour faire émerger les islamistes afin de justifier leur intervention militaire dans les affaires politiques, soit disant pour garder les institutions, mais en réalité, c’était pour étouffer dans l’œuf le processus démocratique.

A ce jour, Khaled Nezzar, est toujours poursuivi en justice dans des affaires de tortures en Suisse. Aux dernières nouvelles, Khaled Nezzar, qui est aussi cité dans l’affaire de l’assassinat de Mohamed Boudiaf, s’est rendu à la Mecque, en Arabie Saoudite, cette année, pour le rituel d’El Hadj.  » Entre moi et toi, un océan de sang nous sépare », lui avait lancé à la figure Hocine Aït Ahmed devant un juge à paris en 2005.

Ravah Amokrane

اضف تعليق


تعليقات الزوار

  1. كحول

    خامج جزار الحركي ابن الحركي ورفاقه الأشرار أشعلوا في البلاد والناس النار ونهبوا ملايير الدولار وقتلوا منا نصف ملايون من أجل تعويض القرآن بلقانون نابليون و24000 مختطف منذ ربع قرن لم يعثر لهم على أثر غير أن صيادوا السمك في مرس الكبير راوا الطائرات ترمي المختطفين في البهر وهم يصرخون، ومن يرى هذا الفعل يصاب بالحنون

  2. Salah

    Vous faîtes erreur sur toute la ligne. C’est le Président de la République et ministre de la Défense d’alors, Chadli Bendjedid qui a donné l’ordre de tirer sur la foule. Je demande aux lecteurs algériens de faire très attention à l’exploitation du fait berbère qui est un constat et le mythe berbère qui est une interprétation idéologique de ce fait. Apparemment tordre les faits est la spécialité du sieur Ravah Mokrane qui est un berbériste convaincu qui n’a jamais cessé de réclamer l’indépendance de la Kabylie tout en sachant que l’écrasante majorité des berbères de Kabylie pense qu’il n’y aura pas de Kabylie sans l’Algérie et qu’il n’y aura pas d’Algérie sans la Kabylie. En tous les cas, Ait Ahmed que vous avez cité dans votre article, n’a jamais parlé de l’indépendance de la Kabyle. Vous courrez pour le makhzen, combien de dirhams, il vous paie par mois ?

  3. Big Filter

    La révolution algérienne a été kidnapée par les caporaux de l'armée française.le malheureux peuple algérien qui a luté pour son indépendance s'est trouvé sous le joug d'une mafia militaroéconomique se partageant et pulvirisant les biens du pays laissant le peuple à un destin incertain

  4. ابراهيم

    خامج جزار هو حركي ابن حركي كانا متطوعين في جيش الإستعمار ، شارك أبوه في مجزرة 8 ماي 1945 ونال عن بطشه بالمسلمين 3 ميداليات إحداها صليب الحرب وأما ابنه هذا الملعون فقد قتل منا نصف مليون في انقلاب 1992 من أحل تعويض القرآن بقانون نابليون غير الذين عوقوهم بالتعذيب الرهيب غي المعتقلات والسجون ولا زالت جثث 2400 مختطف لم تكتشف.

الجزائر تايمز فيسبوك