Un imam assassiné à Tigzirt

IMG_87461-1300x866

Un imam bénévole de la mosquée de la ville côtière de Tigzirt, distante de 40 km au nord de Tizi Wezzu, a été assassiné ce matin par un habitant de la même région. La victime, Djamel Hamiche, âgée de 40 ans et père de famille, a eu une altercation la veille avec un des fidèles de la mosquée sur la manière dont il dirigeait la prière.

Le lendemain matin, soit dimanche, l’Imam a été assassiné avec plusieurs coups de couteau juste devant la moquée de Tigzirt, une ville connue pourtant pour son calme et sa sérénité. L’imam bénévole a rendu son âme juste après son admission aux urgences de la même ville. L’auteur de ce crime a été vite appréhendé par les services de sécurité. Une foule nombreuse et en furie s’est attroupée devant le siège de la brigade de la gendarmerie Tigzirt. La nouvelle a fait le tour de la région en un laps de temps.

Notons que plusieurs conflits éclatent dans les villes et les villages de la Kabylie entre la mouvance salafistes et les citoyens. Chacun veut imposer sa manière de pratiquer la religion islamique. Le courant salafiste se confronte avec le courant traditionnel kabyle, ce qui engendre des litiges dans la plus part des cas. Pratiquement toute la région de la Kabylie est touchée par ce phénomène latent et patent à la fois.

Ravah Amokrane

تعليقات الزوار

  1. دراجي

    Les dirigeants nomment les imams qui déforment l'islam et peut-être que cet imam mal interprété la propagande des dirigeants laïques sont en fait les infidèles athées

اضف تعليق


well, this is out capcha image

الجزائر تايمز فيسبوك