L’armée provoque les villageois à Aït Yahia Moussa

IMG_87461-1300x866

Alors que les accusations s’accumulent  et s’accentuent sur l’implication des militaires dans le déclenchement des feux de forêt en Kabylie, ces derniers n’ont pas trouvé mieux que de provoquer les villageois.

Un hélicoptère militaire survole constamment et presque toute la nuit la région d’Ath Yahia Moussa, au sud de Tizi Wezzu, la localité la plus touchée par les incendies et les dégâts matériels  et humains. « On n’a pas encore enterré notre victime et les militaires se montrent arrogants envers nous, c’est une provocation, sans parler de leur hélicoptère qui survole notre village. Ils nous provoquent » fera remarquer un habitant du village de Tikrit, un  cousin proche de la victime Ravah, le vieux de 74 ans, qui a trouvé la mort dans les derniers incendies qui ont ravagé ce village. Au niveau des barrages des militaires, ces derniers multiplient les provocations envers les automobilistes et les citoyens. Un scénario identique à celui de 2001. Apparemment les militaires veulent le pourrissement en Kabylie et poussent la population et les villageois à sortir dans la rue et vers l’embrasement. Comment expliquer alors la multiplication des provocations des militaires en cette période dramatique en Kabylie? Les militaires veulent même affirmer que ce sont eux les responsables des incendies.

« Lorsqu’on accuse les militaires, on ne fait pas allusion aux jeunes mobilisés. La plupart sont des jeunes et ne sont pas responsables. Les militaires qui ont commis ce carnage en Kabylie sont les hauts gradés qui donnent les ordres à partir de leurs villas au club des pins ou de l’étranger  même. Pour les jeunes militaires , mobilisés en Kabylie, ils sont pour la plupart gentils et des citoyens comme nous. Ce sont leurs chefs qui sont accusés », rectifie un jeune d’Ath Yahia Moussa. » Un des clans du régime veut la guerre en Kabylie comme en 2001″, ajoute notre interlocuteur qui invite la population à la retenue  pour ne pas tomber dans le piège de la violence.

Ravah Amokrane

تعليقات الزوار

  1. La lâcheté a fait des amazigh kabyles des soumis a la dictature du régime harki assassin,auteur des massacres de 300 milles algériens durant la decennie noire des années 90. Les rifains du Maroc devraient servir d'exemple avec leur courage aux kabyles lâches qui sont de grosses gueules ni plus ni moins.

اضف تعليق


well, this is out capcha image

الجزائر تايمز فيسبوك