Le policier Aami Ahmed, un autre criminel à ne pas oublier

IMG_87461-1300x866

Décédé en décembre 2015, le policier Algérois dit « Aami Ahmed », reste un symbole du racisme envers les kabyles. Il l’a été durant toute sa carrière. Certes, son grade est très inférieur par rapport aux généraux algériens qui ont massacré la Kabylie, mais ses paroles, tenues au soir de la marche du 14 juin 2014 à Alger faite par les Kabyles, resteront dans l’histoire.

Des paroles de haine et du racisme qui n’ont rien à envier aux déclarations du tortionnaire Aussaresse.  « Je remercie du fond de mon cœur les algérois nationalistes qui ont le courage de pousser les kabyles et de les empêcher de marcher sur Alger. C’est grâce à leur courage d’arrêter les manifestants venus à Alger ce matin que le pire a été évité pour notre capitale. Il faut rester vigilant et rester mobilisé pour protéger notre ville », avait déclaré, toute honte bue, ce chef de la police au soir de 14 juin 2001 à la télévision algérienne. Des déclarations transmises en direct par la télévision algérienne.

Ce sinistre Aami Ahmed, qui n’est plus de ce monde, avait passé la journée de 14 juin 2014 à mobiliser ses troupes. Accompagné des repris de justice et des prisonniers libérés la veille de la manifestation, ce policier, sinistrement célèbre, a appelé tous les algérois à sortir dans la rue pour chasser les kabyles. Par la suite, il a été honoré plusieurs fois par sa hiérarchie et les médias du régime raciste d’Alger. Il n’a jamais éprouvé le moindre remord envers les victimes kabyles assassinées par la gendarmerie. L’histoire retiendra sa haine et sont excès de zèle envers les kabyles. Aami Ahmed a toujours mené la vie dure aux kabyles à Alger, que se soit pour les supporters de la JSK ou pour les militants du FFS et du RCD.

Ravah Amokrane

اضف تعليق


تعليقات الزوار

  1. Personne n'est éternel sur cette terre,et les criminels de tout genre qui ont massacré ,torturé et privé le peuple algérien de ses droits plus élementaires ,comme ces sinistres généraux tortionnaires et assassins auteurs de la tristement célèbre décennie noire des années 90,période macabre gravée dans la mémoire collective du peuple algerien a jamais,ces barbares qui ont réussi a échapper sur terre a la justice des humains n’échapperont jamais a la justice divine celle du tout puissant Allah qui les jettera en enfer pour toujours pour leurs abominables crimes commis sur les humain fragiles et soumis par la force des armes ,la misère noire et la hogra. Le policier décédé aurait a rendre des comptes a son créateur Dieu le tout puissant pour tous ses crimes qu'il avait commis avec excès de zèle pour juste se faire remarquer par ses maîtres assassins ,ignorant que Allah le tout puissant l'a vu accomplir ses sales besognes sur des humains kabyles et autres.

  2. alger

    il est de aflou mais pas algerois comme vous le dite marochien tfou alikoum esclaves ila youm edine vive lalgerie

الجزائر تايمز فيسبوك