SOS disparus parle de 95 prisons secrètes en Algérie

IMG_87461-1300x866

L’affaire des 20 000 disparus hantera toujours les dirigeants politiques et militaires algériens. Les proches des victimes pointent plus de doigt accusateur les services de sécurité que les groupes islamistes armés. Des centres de rétentions secrets sont même cités par des membres du SOS disparus.

« Si vraiment une justice existe en Algérie et se sont des civils qui dirige ce pays, ils doivent engager des enquêtes impartiales et indépendantes pour établir le sort des disparus, dire la vérité aux familles des victimes et leur rendre justice », a déclaré un membre du SOS disparus. Ce dernier affirme que pas moins de 95 centres de détention secrète, de torture et d’exécutions ont pu être répertoriés.

Les plus importants sont : le CTRI de Blida (Centre Haouch-Ch’nou), commandé de 1990 à 2003 par le colonel Mehenna Djebbar ; celui d’Oran (Centre Magenta), commandé par le colonel”Abdelwahab” puis par le commandant Hamidou ; le CTRI de Constantine (Centre Bellevue), commandé par le colonel Kamel Hamoud, puis par le colonel Karim ; le Centre principal militaire d’investigations (CPMI) de Ben-Aknoun, dirigé de 1990 à 2001 par le colonel Athmane”Bachir” Tartag.

Personne ne parle de cette affaire en Algérie. Ni la presse ni les partis politiques dits d’opposition. Même le FFS a fini par abandonner les familles des disparus, mais ces dernières ne veulent rien lâcher. Elles comptent mener leur combat jusqu’à ce que la lumière soit faite et les dirigeants militaires responsables soient jugés.

Un combat très long mais pas impossible. Notons que même des militants amazighs font partie des disparus.

Lounès B

اضف تعليق


تعليقات الزوار

  1. amine

    Un combat très long mais pas impossible  ! ! 1 )- la Baraka du temps est partie avec ses siens. de nos jours le temps passe tellement vite, qu'on dirait une année c'est un mois, un mois une semaine....et une journée une heure. voyant, 15 ans , le pétrole cher...c deja du passé...ca va descendre aux 10 dollard de baril pour encore trés longtemps... donc...finalement le jours du jugement des criminels d'Algerie arrive a grand pas...ici sur terre....et une fois dans le cerceuil. 2 )- jamais , jamais de memoire humaine un mal est resté impunie...jamais le mal n'a triomphé...inchallah les criminels seront punis ici sur terre et a l'au dela..sans aucun doute

  2. مروان

    d'autre part, GIA est une machine fabriquée et guidée par DRS, et tout les lieux des massacres sont entourés par des bases militaires. plusieurs preuves et témoins confirment sans laisser aucun doute que des "térrorists" eurent des barbes artificiels sans oublier que les responsables militaires ont laissé les citoyens face a leur destin et extermination programmées

  3. بوشاقور

    تداولت مصادر جزائرية، خبر إقدام السلطات الجزائرية، بمطار الهواري بومدين، على اعتقال الناشطة الامازيغية قامرة نايت سيد، مباشرة عقب عودتها من المغرب، مشيرة الى أن الجهات الرسمية لم تقدم أي مبرر لهذه الخطوة التي اعتبرها العديد من الجزائريين تقييدا لحرية قامرة وتجاوزا خطيرا في حقها. وحسب متداولي الخبر، فإن الشرطة الجزائرية، تعمدت اعتقال رئيسة الكونكرس العالمي الامازيغي، بعدما سحبت منها جواز سفرها، فيما تحدثت بعض الجهات عن تعريضها للتعنيف اللفظي والجسدي داخل مخفر الشرطة بمطار الهواري بومدين، واقتيادها الى وجهة غير معلومة. ومن المنتظر أن تتسسب هذه الخطوة غير المسبوقة، في إشعال فتيل الاحتجاجات بمنطقة القبايل التي لا تزال متمسكة بمطلب الاستقلال عن الدولة الجزائرية، فيما ستدخل هيئات حقوقية على خط انتهاك حقوق الناشطة الامازيغية، والمعارضة لنظام بوتفليقة، حيث اعتبر عدد من النشطاء ما أقدمت عليه الشرطة الجزائرية، تعبيرا عن معاناتها من عقدة إسمُها المغرب.

الجزائر تايمز فيسبوك